Signer la pétition

 

Le choix des priorités de recherche est politique. Dans la société démocratique qui est la nôtre et que nous souhaitons préserver et améliorer, ce changement politique n’adviendra que si les citoyen·nes s’en emparent. Quelle meilleure solution peut-on proposer que de leur demander de décider eux-mêmes et elles-mêmes de la façon dont ils et elles souhaitent changer ?

Nous proposons donc aux pouvoirs publics (État, Europe, Régions) de consacrer 10% des budgets de la recherche aux orientations choisies par des Conventions Citoyennes.

Une “Convention Citoyenne est une procédure de participation qui combine une formation préalable (où les citoyens étudient), une intervention active (où les citoyens interrogent) et un positionnement collectif (où les citoyens rendent un avis)”. Une première Convention Citoyenne nationale pourrait par exemple décider des modalités de création de Conventions régionales, locales, ou ciblées sur des thématiques précises.

Appel à réorienter les programmes de recherche

276 signatures
Dernières Signatures
276 Didier Mallarino CNRS Juin 28, 2024
275 Adrien Comte IRD Juin 19, 2024
274 Jérémy Andréoletti EffiSciences Mai 14, 2024
273 Léo Dana EffiSciences Mai 14, 2024
272 MARIANNE RAMAZ LNE Avr 23, 2024
271 Charlotte Ducuing KU Leuven Avr 18, 2024
270 Alice Meunier Avr 15, 2024
269 Charlène Jouanneau CAE Chrysalide_Mola mola Sc sociales Avr 05, 2024
268 Alain Ternot AlterNord Avr 03, 2024
267 Robin Deléarde Fév 21, 2024
266 Eliza Benites-Gambirazio ENS Paris-Saclay Jan 30, 2024
265 Erwan Negre Météo France Jan 04, 2024
264 Josua Gräbener UC Louvain Nov 14, 2023
263 Marwan Johra INSA Rennes Nov 08, 2023
262 Guillaume Guimbretiere CNRS Nov 02, 2023
261 Sylvie Pouteau INRAE Oct 26, 2023
260 Vincent Chapin ISAE SUPAERO Oct 25, 2023
259 Adèle Gaveau CIRAD Oct 19, 2023
258 Yann Coadou CNRS, Atécopol Aix-Marseille Oct 19, 2023
257 Hélène Gadenne Oct 19, 2023
256 Sara Bosshardt INRAE Oct 19, 2023
255 Emma Schilling Inrae Sep 08, 2023
254 néo boinon UCBL 1 Sep 07, 2023
253 Nathalie Trussart Sep 06, 2023
252 Alexis Zimmer Sep 06, 2023
251 Anne-Françoise Gibert Juin 15, 2023
250 Marie Taverne INRAE Juin 02, 2023
249 Nathalie Fromin CNRS Mai 15, 2023
248 Ewa Zlotek-Zlotkiewicz Klask ! Docteur·e·s et innovation sociale Mai 13, 2023
247 laetitia BOISSIER Mai 05, 2023
246 Dominique Guillaud Ird Mai 03, 2023
245 Amélie SAILLARD Université Grenoble Alpes Avr 29, 2023
244 Jean-Marc Bonneville CNRS Avr 28, 2023
243 Anne-Sophie Godfroy Ecole Normale Supérieure Avr 14, 2023
242 Oriane Thibeau Sutre Avr 02, 2023
241 Marie Giraud Semeurs du Lodévois-Larzac Avr 01, 2023
240 Aude Carreric BSC-CNS Avr 01, 2023
239 Florence Volaire INRAE Avr 01, 2023
238 Elina Thibeau-Sutre University of Twente Avr 01, 2023
237 Olivier Godinot Institut Agro Mar 20, 2023
236 Nathalie Joly Institut Agro Dijon Mar 02, 2023
235 Dominique Guidoni-Stoltz Institut Agro Dijon Fév 27, 2023
234 Florence Jacob Fév 26, 2023
233 Charles Razongles CREABio Fév 24, 2023
232 Yannick Sencebe Institut Agro Dijon Fév 24, 2023
231 Enguerrand Burel Fév 24, 2023
230 Marie-Alice Foujols CNRS Fév 10, 2023
229 Eva Philippe Sorbonne Université Fév 08, 2023
228 Arnaud Poublan INSERM Fév 06, 2023
227 Patrick Gonzalez Sup'Biotech Fév 06, 2023

Pourquoi 10% ?

Le travail préliminaire réalisé dans Horizon TERRE nous a convaincu que ce budget de 10% sera largement suffisant pour financer les recherches nécessaires à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique et autres ravages écologiques, car ces recherches prioritaires ne mobiliseront guère de technologies coûteuses. Pourquoi 10%, et pas 5% ou 20% ? Le chiffre est bien sûr symbolique et pragmatique, il indique l’ordre de grandeur d’un budget qui serait à la fois suffisant et nécessaire. Suffisamment faible pour qu’un gouvernement accepte de “prendre le risque” de faire confiance aux citoyen·nes ; suffisamment important pour permettre de lancer et pérenniser des projets d’envergure. Ce budget permettra de donner les moyens à des collectifs de recherche hybrides (chercheur·es professionnel·les et civil·es) d’ouvrir d’autres futurs possibles et de construire, ensemble, les solutions manquantes compatibles avec les limites planétaires. L’implication forte des citoyen·nes est la garantie de succès d’un changement social profond et durable.

Pourquoi une pétition ?

La pétition actuelle constitue pour le collectif Horizon TERRE une première évaluation de l’intérêt portée par les citoyen·nes, à transmettre aux décideurs et décideuses publiques. Il s’agit d’une étape dans le renouvellement des conceptions des rôles respectifs des chercheur·es, citoyen·nes, représentants d’associations et dans la remise en question de la délégation de pouvoirs des citoyen·nes dans le champ scientifique et technique. 

Pour l’appropriation citoyenne des sciences et techniques, un petit clic pour une grande bifurcation idéologique !